Doblon – Cordes pour le vent

Cordres pour le vent

une interaction poétique avec une sculpture de  Emmanuel Fillot

paru à Paris dans la revue Phréatique n° 76

Fragments de vent

fragrances d’un avenir ancien

assemblages d’encore autres rythmes

où donc vient s’arrimer la mémoire

si ce n’est au regard inachevé

viens  dérive solaire

parle-moi d’espaces

enfouis dans la mémoire des yeux

****

parle-moi de désirs échoués

mais respirent

sous le signe du levant

parle-moi, sous l’évidence

de toutes ces marées de mon être

****

lumière encore naïve

gagnée sur la durée

toujours en presque rien

pour déplacer la cohérence

comme

ce bruissement de cordes pour dire un autre espace

fragments de rythmes

avenirs très anciens

sol dérivé aux résonances

pour lier mille demeures de vertiges

au brillant-mat

d’un nouveau temps